Posts made in mars, 2016


Lettre du Secrétaire Général

, mars 30, 2016

Cher( e)s ami (e)s,   Afin de préparer le congrès À la rencontre de notre humanité, j’ai eu récemment l’occasion de rencontrer plusieurs conférenciers et des artistes de scène. Me rendant à la réunion du Collegium de la Science de l’esprit qui se tenait au Camphill de Kimberton (Pennsylvanie), je me suis arrêté à Spring Valley afin de rencontrer Sea-Anna Vasilas, qui est la responsable des tournées de la troupe d’eurythmie. Elle venait d’arriver de Chine où les eurythmistes y avaient présenté avec grand succès des spectacles dans plusieurs villes ainsi qu’à Taiwan. À Ottawa, la troupe offrira comme élément principal de la soirée, un extrait du Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare pour commémorer la mort du grand poète survenue en 1616. Le congrès des jeunes Cet événement commence à prendre forme.Ariel Paul Saunders ,Nathaniel Williams et Constanza Kaliks responsable de la section des jeunes ont planifié...

Lire la suite

Visite de Joan Sleigh à Toronto Du 30 septembre au 3 octobre 2015 – Mark McAlister

, mars 23, 2016

Historique : En 2014, le groupe de Thornhill avait organisé plusieurs événements axés sur l’art social.   (Voir : Resilience and Renewal Through Social Sculpture).  L’atelier de « sculpture sociale » animé par Deborah Ravetz avait été un des moments forts de ces rencontres. Voici le commentaire d’un des participants : « Aussi longtemps que nous refuserons de faire face à nos problèmes personnels « cachés, ignorés et déniés », nous ne pourrons pas progresser en tant que communauté. Si nous restons pris dans nos vieilles habitudes et que nous n’osons pas faire le saut… nous ne changerons rien du tout. Nous ne ferons des progrès qu’en acceptant de nous rendre vulnérables. Faire face à notre propre vulnérabilité est une chose extrêmement difficile. Cela demande énormément de courage, et ce n’est pas donné à tout le monde de faire ce premier pas si essentiel. »  Nous avons étudié les biographies de beaucoup d’individus ayant passé avec succès...

Lire la suite

Le congrès Freedom Mystery Conference : prendre en main sa propre destinée Robert McKay

, mars 23, 2016

Lors d’une conversation qui s’est déroulée à la Haie au mois d’avril de l’année 1922, Walter Johannes Stein a demandé à Rudolf Steiner : « Que restera-t-il de votre œuvre d’ici quelques milliers d’années? » Et Rudolf Steiner de répondre : « Il ne restera que la Philosophie de la Liberté, » après quoi il a ajouté : « Mais cet ouvrage contient tout. Celui qui arrive à réaliser l’acte de liberté que l’on y trouve décrit découvrira la totalité du contenu de l’anthroposophie. »1 Une déclaration intrigante, en effet, qui peut se  prêter à de multiples interprétations. L’humanité perdra-t-elle le grand trésor qu’est l’anthroposophie d’ici mille ans? Je n’en suis pas sûr. J’ai l’impression que Steiner faisait référence à ce qui, de son œuvre, aura fait ses preuves comme étant une contribution durable au développement de l’humanité. Je peux m’imaginer que d’ici mille ans il y aura un grand nombre d’initiés sur terre œuvrant pour le bien,...

Lire la suite

Individualité et conflit Révéler les mystères cachés du soi et de l’autre à notre époque! Elizabeth Carmack

, mars 23, 2016

Le soir du 24 juillet 2015, je me suis rendue au local du Rudolf Steiner Centre à Vancouver pour écouter Bodo von Plato parler sur le thème : Philosophie, Anthroposophie et Vie quotidienne. Le lendemain matin, on nous a demandé de donner une interprétation libre de ce que la conférence de la veille avait signifié pour nous personnellement. Ma contribution lors de cette rencontre a capté le processus de transformation intérieure élaborée lors de la conférence, et bien qu’exprimée à l’origine sous forme d’idées spontanées, elle sera formulée ici de manière plus complexe pour répondre aux exigences d’un texte écrit en ce qui concerne la clarté intellectuelle. Lorsqu’on m’a demandé de préparer un résumé pour paraître dans ce bulletin, j’ai choisi de donner une interprétation personnelle détaillée de la conférence de Bodo von Plato. Ce texte traduit assez fidèlement ma compréhension de la conférence et veut rester fidèle aussi...

Lire la suite

La rencontre du Conseil à Ottawa

, mars 23, 2016

Salutations chaleureuses à tous nos membres. Du 10 au 12 octobre dernier, le conseil a tenu sa réunion de travail à Ottawa. Nous avons dormi à la résidence du campus de la Cité collégiale, l’endroit où se tiendra le grand congrès de 2016 : à la Rencontre de notre humanité.  Nous avons été heureux de pouvoir faire l’expérience ce lieu en vue de l’événement d’août 2016. L’endroit nous a enthousiasmés.             Qu’est-ce qui se passe dans le monde qui nous entoure? Qu’est-ce qui se passe actuellement ici au Canada? Que voyons-nous vivre dans la Société anthroposophique? Que demande-t-on de nous? Comment faire pour ne plus être simplement un « organe de perception » mais pour devenir un véritable agent de transformation? Ces questions ont servi de point de départ pour un exercice artistique qui a su révéler bien des choses sur notre manière de travailler ensemble en tant que conseil et sur...

Lire la suite

À la rencontre de notre humanité – Ottawa, été 2016 – Propos recueillis par Michel Dongois

, mars 23, 2016

Le congrès À la rencontre de notre humanité : De la connaissance à l’action consciente se déroulera à Ottawa, du 7 au 14 août 2016. Entretien avec Arie van Ameringen, secrétaire général de la Société anthroposophique au Canada, qui en est l’idéateur. Le congrès a un triple objectif, selon vous. Lesquels? D’abord resserrer des liens plutôt distendus entre la Société anthroposophique et les diverses initiatives. Puis constater l’accomplissement de près d’un siècle d’anthroposophie; enfin et surtout, préparer l’avenir. Comment vivre l’impulsion anthroposophique dans la vie pratique? Peut-on découvrir ensemble des réponses que ne fournit plus la tradition? Comment humaniser (spiritualiser) nos domaines de travail quotidien ? Ces questions participent au travail de l’évolution de l’être humain en vue d’entrer en relation avec le monde spirituel. La capacité de rejoindre l’autre jusque dans sa souffrance appartient certes à la 6e époque, mais en cultivant une vie intérieure riche, je peux déjà...

Lire la suite