Nouvelles


De la Société dans le monde – À propos du Collégium en Amérique du Nord

, septembre 13, 2019

MOT DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Chers membres et amis de la Société anthroposophique au Canada, Par une magnifique journée de fin de printemps, Joan Sleigh s’est jointe au Collégium de l’École de Science de l’esprit en Amérique du Nord comme la nouvelle personne chargée de faire le pont entre ce travail en Amérique du Nord et celui du Comité exécutif au Goethéanum de la Société anthroposophique universelle. Durant plus de deux décennies, cette tâche si essentielle a été portée par Virginia Sease. Or, suivant la retraite de Virginia Sease, qui s’est acquittée de ce travail pendant tant d’années avec un esprit exemplaire de dévouement à la cause anthroposophique, Joan a ajouté cette tâche au nombre considérable de responsabilités qui lui incombent; elle assure en effet le lien du Comité directeur avec les membres de langue anglaise partout dans le monde. En tant qu’organe des sociétés anthroposophiques en Amérique du Nord...

Lire la suite

When Manicheism and Anthroposophy look to the future – Michel Dongois

, septembre 13, 2019

Becoming contemporary: can we Devenir contemporain : peut-on transformer le mal ? Cette question de Christine Gruwez*, invitée à Montréal par Arie van Ameringen et Renée Cossette, a nourri une réflexion sur le manichéisme. Environ 70 personnes réunies à l’École Rudolf Steiner de Montréal le vendredi 17 mai dernier ont amorcé des échanges qui se sont poursuivis durant la fin de semaine consacrée à l’Assemblée générale annuelle de la Société anthroposophique au Canada. Devenir contemporain, c’est apprendre à se situer face au bien et au mal dans la vie quotidienne, indique Christine Gruwez. L’enseignement de Mani (216-276) sur la lumière et les ténèbres peut nous y aider. Entrevue. D’où vient votre intérêt pour le manichéisme ? De l’étude des langues iraniennes anciennes à l’Université catholique de Louvain, en Belgique, dans les années 1970. Lire des textes manichéens, rédigés notamment en moyen perse, me touchait beaucoup, sans que je sache...

Lire la suite

MOT DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL De la Société mondiale – Une direction en évolution

, juin 15, 2019

Chers membres et amis de la Société anthroposophique au Canada Durant l’année dernière, un groupe de 20 à 25 jeunes de Dornach s’est penché sur une étude approfondie du Congrès de Noël. Pour presque tous ces jeunes, nouveaux membres, l’assemblée générale annuelle de 2018 a été leur première AGA. Et pour eux, comme pour beaucoup de membres partout dans le monde, les événements qui se sont produits durant cette assemblée ont été difficiles à comprendre ou à intégrer dans notre expérience personnelle de ce que l’anthroposophie signifie pour nos vies individuelles. Et c’est à partir de cette lutte pour comprendre que ces jeunes ont entrepris cette étude. Lors d’une récente rencontre des Secrétaires généraux, ce groupe de jeunes a demandé la permission de nous rencontrer, car ils se voient comme étant des représentants reliant des membres de partout dans le monde avec le centre au Goethéanum. Nous nous sommes...

Lire la suite

AMÉRIQUE DU NORD – Une deuxième chance pour le monde

, juin 15, 2019

30 participantsont assisté au dernier congrès « A Second Chance for the World » (Une deuxième chance pour le monde) à Vancouver. Dans ses deux conférences, « Que s’est-il passé durant les 100 dernières années et qu’est-ce qui aurait pu se passer? » et « Qu’envisageons-nous pour les 100 prochaines années? », Christopher Houghton Budd a jeté les bases pour le déroulement du congrès. L’économiste mexicain Marcelo Delajara, de son côté, a parlé sur « Une deuxième chance pour le travailleur et pour le revenu : qu’est-ce qu’un salaire décent? »  Il a décrit son projet de recherche dans la ville de Mexico visant à assurer un revenu digne pour les travailleurs, une rémunérationqui dépassela notion de « à travail égal,salaire égal ». Anna Chotzen, gérante d’un projet qui a pour but de donner accès à des terres et à desassistancestechniques pour des individus qui veulent se lancer dans le domaine de l’agriculture (incubator farms), projet qui est offert à...

Lire la suite

PERSPECTIVES

, juin 15, 2019

Le premier numéro de la nouvelle publication de la Société, Perspectives, a été distribué à tous les membres de la Société anthroposophique au Canada. L’équipe de la rédaction travaille déjà à la préparation du deuxième numéro, qui paraîtra en mai 2020. Le thème de la revue sera : Le Bien et le Mal, Lumière et Ténèbres. Nous lançons dès maintenant un appel à ceux qui aimeraient soumettre un article (d’un maximum de 1500 mots). Pour que nous puissions examiner les articles proposés, il faut qu’ils nous arrivent au plus tard le 31 décembre 2019. Les fichiers peuvent être en anglais ou en français – nous en assurerons la traduction. Nous sommes également à la recherche de photos de qualité illustrant le thème de la revue. Veuillez envoyer toutes soumissions à Susan Koppersmith à [email protected]

Lire la suite

RECHERCHE D’UN DIRECTEUR POUR LE PROJET DE TRAVAIL AUPRÈS DES DÉTENUS

, mai 26, 2019

Le travail anthroposophique auprès des détenus effectué par Anthroposophical Prison Outreach Canada(APOC) en est encore à ses balbutiements. Nous avons envoyé des affiches et des exemplaires de deux livres – l’Initiation, ou comment acquérir des connaissances des mondes supérieurs, et Théosophie– à aux bibliothèques de tous les établissements carcéraux au Canada. Nous avons également fourni des trousses d’information aux quelques détenus qui ont répondu à notre invitation. Nous avons dressé la liste des ouvrages disponibles pour les détenus qui désireraient profiter de notre bibliothèque de prêt. Nous avons préparé un guide pour les personnes qui voudraient animer des séminaires de 7 semaines sur les 6 exercices supplémentaires dans le cadre d’un établissement carcéral. Nous enverrons sous peu un troisième volume dans les prisons fédérales ainsi que quelques infolettres publiées par notre organisation homonyme aux États-Unis. Toutefois, nous sommes arrivés maintenant devant une sorte de croisée des chemins. Pour être...

Lire la suite