à la rencontre de notre humanité – une rétrospective


  • Encountering our Humanity

De la connaissance à l’action consciente

Un congrès anthroposophique nord-américain

 

Intention de la conférence

Depuis plus d’un siècle, l’anthroposophie est active dans plusieurs domaines de la vie permis d’enrichir et de recréer la relation à soi, à la société et au monde. Lors du congrès, il est de notre intention d’explorer tant les observations menées, les résultats obtenus que les questions relatives aux différents domaines de la vie courante où l’anthroposophie est à l’oeuvre.

D’une part, nous allons aborder le monde de l’âme en traitant de biographie, de développement intérieur et d’éducation. D’autre part, nous sonderons nos liens nous unissant au monde en examinant les questions relatives à la santé de la terre, à la médecine, à l’économie et ses défis sociaux. Une attention particulière sera accordée aux arts et à l’observation goethéenne comme levier pour créer une relation entre le monde intérieur et le monde extérieur, et ce par le biais de conférences, de conversations, d’ateliers et de présentations.

 

Cultiver notre humanité: Michel Dongois

Le congrès À la rencontre de notre humanité a réuni à la Cité collégiale d’Ottawa, du 7 au 14 août dernier, près de 240 personnes, venues surtout du Canada et des États-Unis. Un éventail d’activités couvrait les principaux champs de recherche de l’anthroposophie en un mouvement organique, tripartite, avec conférences, ateliers artistiques et groupes de conversation. Le tout, mené sous l’œil espiègle d’une clown inaugurant la journée. [lire la suite]

 

Photos

S’il vous plaît suivez ce lien et utiliser le mot de passe Anthro2016 pour voir plus de photos de Richard Chomko .

 

Moments de semences partagées par les participants

À la plénière nous avons demandé aux participants de partager quelque chose d’assez petit pour qu’ils puissent l’amener avec eux, s’en occuper et le faire s’épanouir. Voici quelques germes.

 

Micah se raconte

Micah Edelstein, quel plaisir cela a été de te retrouver dans le taxi qui nous conduisait à l’aéroport le dimanche, après la clôture du congrès À la recherche de notre humanité du mois d’août! Tu m’as expliqué que tu vivais à Halifax et que tu faisais partie du groupe d’études anthroposophique qui se donne le nom de Small is All  (‘Petit, mais puissant’). Pourrais-tu m’en dire plus long sur ce groupe et ses initiatives? Pourquoi lui avez-vous donné ce nom particulier?  [lire la suite]

Une lettre du secrétaire général

ici ]

la réflexion des participants sur la conférence [ici ]